Exposition avril 2016 - Mairie de Hauterive

Aller au contenu
Associations - Culture - Loisirs > Plaisirs des Arts
Plaisir des Arts...

Peintures, bijoux et marqueterie étaient à l'honneur lors de la 3ème exposition de l'association "Plaisirs des Arts".

Un premier rendez-vous dans la saison avec comme invitée d'honneur la cussétoise, Christiane FAVIER.

"C'est un plaisir renouvelé d'accueillir vos artistes remarquait Didier Corre, lors du vernissage, d'autant plus qu'ils participent avec brio à l'animation de nos temps d'activités périscolaires. J'en veux pour preuve la création de la fresque dédiée à la source St Ange, peinte par Marcel Sersiron, l'un des artistes de l'association (cf article "Merci Marcel"), ainsi que le tableau représentant l'ancienne tour du Château des Cours, réalisée par les enfants lors de leur activité TAP encadrée par Marie-France Boeuf et Jean-Louis Champredon."

Le Président de l'association, Jean-Louis Champredon, a pour sa part félicité l'un de ses artistes, Marcel Sersiron qui a été sélection pour une exposition des artistes d'Auvergne qui se tiendra à Clermont Ferrand. Il n'a pas oublié non plus le travail de ses collègues et a accueilli comme il se doit, son invitée d'honneur Christiane FAVIER.
Christiane Favier, le plaisir de l'art.

Autodidacte passionnée  depuis son plus jeune âge, Christiane Favier a longtemps travaillé le portrait au crayon et à la gouache. Après une parenthèse de trente ans, elle a retrouvé sa boîte de couleurs en  2005, et amorcé son retour avec des sanguines, pastels et peintures à l'huile.

Elle, qui avait un père dans l'art décoratif, baigne depuis toute petite dans le domaine artistique. Passionnée par les corps et les visages, elle se dit presque obnubilée par ces expressions et ces gestuelles qu'elle croque volontiers. "J'ai des flashes. Il y a des expressions, des caractères, un ressenti qu'il faut que je traduise sur la toile. Je travaille d'instinct, c'est au plus profond de moi et je me laisse guider".

Aussi directe en peinture que dans le verbe, elle laisse volontiers les paysages aux autres.

"J'ai tellement vu mon père en peindre qu'ils me sortent par les yeux, voilà pourquoi, peut être, je m'attache à l'humain, à ces gueules que j'aime présenter au publci et qui me le rendent bien".

25 avril 2016

Retourner au contenu