Economies d'énergie à la mairie - Mairie de Hauterive

Aller au contenu
Vie pratique > Cadre de Vie - Environnement > Travaux
Le Château des Cours, place de la Mairie, dispose désormais d'une chaudière neuve et moins énergivore. Une chance pour la municipalité qui espère une économie budgétaire.

En devenant propriétaire du Château des Cours en 1947, la municipalité avait alors conscience qu'un tel bâtiment aurait autant d'avantages que d'inconvénients. Abriter sur 3 étages les salles, de la mairie, des fêtes et des associations nécessite des efforts d'entretien, mais aussi de rénovation.

Cette dernière décennie a permis notamment la réfection complète de la toiture en 1999. Puis la mise en place d'un ascenseur et la rénovation de la salle des fêtes et des salles associatives au deuxième étage en 2004. Mais aussi la reprise des enduits extérieurs en 2006, puis l'aménagement de la place dans le cadre du contrat communal d'aménagement du bourg, en 2010.

Pour compléter toutes ces réalisations et optimiser l'utilisation de ce lieu central dans la vie de la commune, il restait à le rendre plus économie en dépenses énergétiques. Le brûleur de l'ancienne chaudière ayant rendu l'âme, la municipalité a saisi cette opportunité pour la remplacer et confier ces travaux à l'entreprise Porsenna.

"Ici, explique Franck Porsenna, nous avons installé une chaudière à gaz à condensation qui assure le chauffage pour l'ensemble du bâtiment et les vestiaires du foot, ainsi que la production d'eau chaude sanitaire. Au lieu de rejeter la vapeur d'eau contenue dans la fumée, elle refroidit la fumée jusqu'à rendre liquide sa teneur en vapeur d'eau, afin de récupérer le maximum de chaleur. S'ajoute à cet équipement une centrale de traitement de l'air qui évite les courants d'air froid et chasse l'humidité des pièces".

La précédente chaudière fonctionnait en continu, celle-ci est auto-adaptative, d'où un gain d'énergie et une facture énergétique amoindrie. Quinze jours ont été nécessaires pour son installations complétée par des travaux de rénovation du local de la chaudière, réalisés, eux, par les employés communaux.

Son coût de 26 800 € HT a bénéficié d'aides de VVA et du conseil général.


Daniel Jourdan et Franck Porsenna
28 février 2015
avec le concours de Philippe Richard

Retourner au contenu